Caractère

Hopi de Daim Pré

Hopi de Daim Pré et Yannick

Le chien-loup de Saarloos (CLS) montre un caractère complexe, et son comportement est parfois source de nombreux désagréments pour un propriétaire mal informé.

On observe ces traits de caractère chez la majorité des chiens :

– Le CLS est un chien très intelligent.
Il est capable d’assimiler rapidement ce qu’on lui demande mais aussi ce qu’il apprendra par lui même. Il sait par exemple facilement ouvrir une porte, repérer un trou dans le grillage, ouvrir une cage de transport…

– C’est un chien têtu qui obéira s’il en a l’envie.
Il lui faut des repères stables et un maître dominant ! Il doit apprendre rapidement où est sa place, ce qu’il a le droit de faire ou pas, les endroits où il peut aller… Il est plutôt facile de lui apprendre des choses mais très difficile de lui enlever de mauvaises habitudes !
Les règles doivent être imposées dès le départ et être appliquées par tous les membres de la maison.

– La propreté est un apprentissage plutôt lent, il faudra beaucoup de patience.
Le chiot doit être sorti plusieurs fois par jour et il faut le féliciter lorsqu’il fait ses besoins dehors.

– C’est un chien indépendant et pourtant très proche de son maître.
Dans une situation délicate il se réfère à son chef de meute (= son maître). Dès son plus jeune âge il faut donc l’habituer à la foule pour éviter les dérapages en sortie. Un chien peu social peut vite devenir un calvaire au quotidien. Il prend peur de tout : les bruits, les voitures, les inconnus… tire sur sa laisse ou refuse d’avancer, vide ses glandes anales et parfois grogne et montre les dents quand aucune issue n’est possible et qu’il se sent « agressé ».

– Il est très important de lui apprendre à rester seul.
Le stress de la séparation peut entrainer un comportement très différent chez le chien. Seul, il va chercher à rejoindre son maître et donc à quitter la maison ou son chenil. Cela peut entrainer un comportement destructeur : canapé, meuble, grillage… Il s’attaquera à tout pour sortir ou juste s’occuper.
Il n’est pas rare qu’un chien laissé en chenil ou en cage trouve le moyen d’en sortir. L’absence du maitre est souvent une cause de fugues.

– Du fait de sa réserve naturelle, il ne se laisse que timidement approcher par les inconnus voire pas du tout. C’est donc un très mauvais gardien !
En revanche il est plutôt sociable avec les autres chiens de toute race. Il est même préférable de déjà posséder un chien avant l’adoption d’un CLS ; cela facilitera les échanges et l’éducation et pourra diminuer les risques d’ennui qui peuvent provoquer la destruction et les fugues.

Attention pendant les périodes de chaleurs !
Pendant ces jours délicats, les femelles peuvent se montrer agressives entre elles et les mâles peuvent entrer en concurrence pour séduire une femelle. Les conflits peuvent être très violents. Une clôture de 2 mètres ne freine pas un chien qui cherche un ou une compagne.

– Le point le plus important est le risque de prédation.
De manière générale il visera les petits animaux comme les chats, petits chiens, chiots (même de grande race), moutons et volailles. Certains risquent parfois leur vie en poursuivant cheval et vache.

Rappel important : un enfant peu être considéré comme une proie !
Même si le chien est le plus gentil du monde, on ne laisse jamais un enfant seul avec un chien quelle que soit sa race. Pour diverses raisons l’enfant peut être mis en danger : présence de nourriture, jalousie, enfant peu délicat, jeu qui dérape…

Pour conclure, le CLS est un chien formidable pour qui se donne le temps, la patience de l’éduquer et lui apporter de l’amour. C’est un chien fidèle et dévoué.
Dans l’intimité d’une maison il se montre comme n’importe quel autre chien : câlin et joueur. C’est un chien qui donne du plaisir en sortie et qui se montre performant et endurant pour le sport.